Cine-Region.fr
affiche Tout simplement noir

Tout simplement noir

___

Un film de Jean-Pascal Zadi , John Wax ,
Avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade,

Genre : Comédie
Durée : 1h30
France

En Bref

« Je suis en colère… Les Noirs ne sont nulle part… appel à une grosse marche de la colère noire… le jour de l’abolition de l’esclavage »

 Jean-Pascal Zadi pousse un gros coup de gueule et décide de lancer une marche pour plus de présence noire au cinéma et dans la société. Ce n’est pas toujours facile quand on est un acteur oublié des castings de faire sa place dans le milieu. Suivi par une équipe de tournage réduite, il monte en parallèle un documentaire sur son initiative. L’équipe le suit dans sa quête de people afro-européens pour soutenir son initiative, de Joey Star à Claudia Tagbo en passant par son père, Omar Sy et bien d’autres. Il tente de fédérer la communauté autour de cette marche pour une reconnaissance des acteurs noirs. Il trouve un partenaire idéal en la personne de Fary. Ce dernier trouve l’opportunité de redorer sa cote, en baisse depuis une mauvaise pub. Après un bon départ, il finit par se faire virer de partout par son comportement excessif. Parfois maladroits, parfois justes mais toujours sincères, arriveront-ils à réunir la communauté ?


Jean-Pascal Zadi réalise son troisième long métrage, après de nombreux courts et moyens métrages pour la télévision. Il choisit l’angle de la comédie grinçante pour un sujet difficile. Il ne zappe rien des clichés, de l’excès communautaire en passant par le sexisme. Le film est construit avec intelligence sans verser dans la haine, toujours dans un ton juste, pour cet opus choral et bordélique. Il lie les différents sketches autour de cette quête pour une marche communautaire et identitaire. Chaque acteur invité s’amuse sans forcer le trait sur son thème, de Claudia Tagbo dans sa loge, Eric Judor enthousiaste, Lucien Jean-Baptiste et bien d’autres.

Jean-Pascal Zadi se ramasse parfois en tentant de convaincre les stars de le rejoindre. Il aborde une question plus centrée sur l’identité que le racisme. Il pose la question de la présence des Noirs dans le cinéma et la société française. Même si cela change, il reste encore du chemin à faire. Son parcours le mène à s’interroger sur ce qu’est un Noir aujourd’hui. Cette question, le spectateur se la pose en sortant du film. Le racisme s’invite forcément à la table sans épargner personne. Il se moque des travers, des excès des uns et des autres en nous renvoyant un vrai questionnement sur la position de la société face aux afro-européens. La France dans son ensemble n’est pas foncièrement raciste.

Acteur sous-employé, il dévoile une comédie subtile, intelligente, portée par un comique baroque, parfois surréaliste, avec une dose d’autodérision. Il marche sur la corde raide, dénonçant aussi bien l’excès identitaire, le machisme, que le racisme encore trop présent. Il se place derrière des ainés plus sérieux, Aimé Césaire, Martin Luther King, Nelson Mandela et James Baldwin en utilisant l’humour comme point d’interrogation. À l’heure d’une société bousculée, en pleine interrogation et changements profonds, Tout simplement noir peut nous aider à construire un monde meilleur.

 Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    Titre original : Tout simplement noir

    Réalisation : Jean-Pascal Zadi et John Wax

    Scénario : Jean-Pascal Zadi et Kamel Guemra

    Musique : Christophe Chassol

    Montage : Samuel Danési

    Photographie : Thomas Brémond

    Son : Mathieu Leroy

    Costumes : Emmanuelle Youchnovski

    Production : Sidonie Dumas

        Production exécutive : Alain Mougenot

    Sociétés de production : Gaumont, en coproduction avec C8 Films, avec la participation de Canal+, Ciné+, C8 et Entourage Pictures, et le soutien d'Angoa

    Société de distribution : Gaumont Distribution (France)

    Pays d'origine : France

    Langue originale : français (et quelques phrases en créole martiniquais)

    Format : couleur - 2,39:1

    Durée : 90 minutes

    Genre : comédie

    Date de sortie :

        France : 8 juillet 2020

Distribution

    Jean-Pascal Zadi : JP

    Fary : lui-même

    Caroline Anglade : Camille, la compagne de JP

    Lilian Thuram : lui-même, dans une vidéo sur Internet

    Claudia Tagbo : elle-même, dans sa loge

    Cyril Hanouna : lui-même, dans son émission  Touche pas à mon poste !

    JoeyStarr : lui-même

    Vikash Dhorasoo : lui-même, dans la soirée organisée par JoeyStarr

    Kareen Guiock : elle-même, dans la soirée organisée par JoeyStarr

    Fabrice Eboué : lui-même, au restaurant

    Lucien Jean-Baptiste : lui-même, au restaurant

    Éric Judor : lui-même

    Fadily Camara : elle-même, comme organisatrice d'une conférence-débat féministe noire

    Ramzy Bedia : lui-même

    Rachid Djaïdani : lui-même, chez Ramzy Bedia

    Melha Bedia : elle-même, chez son frère Ramzy Bedia

    Amelle Chahbi : elle-même, chez Ramzy Bedia

    Jonathan Cohen : lui-même, chez Ramzy Bedia

    Soprano : lui-même

    Omar Sy : lui-même

    Stéfi Celma : elle-même à l'avant-première du faux film Black Love réalisé par Fary

    Ahmed Sylla : le jeune boxeur dans le faux film Black Love réalisé par Fary / lui-même à l'avant-première du film

    Moussa Mansaly (dit Sam's)

    Augustin Trapenard : lui-même, dans son émission Boomerang

    Mathieu Kassovitz : lui-même

    Eriq Ebouaney : le père du jeune boxeur dans le faux film Black Love réalisé par Fary