Cine-Region.fr
affiche Titre : Once upon a time … In Hollywood

Titre : Once upon a time … In Hollywood

___

Un film de Quentin Tarantino,
Avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie,

Genre : Comédie dramatique
Durée : 2h41
États-Unis

En Bref

En 1969 à Los Angeles, l’acteur Rick Dalton, flanqué de sa doublure, Cliff Booth, assiste impuissant à une révolution dans le milieu du cinéma. Lui qui a fait une carrière surtout basée sur les séries western à la télé dans la peau du héros, se trouve relégué à des rôles de méchants, de moindre intérêt, qui vous montrent sans le dire la direction de la sortie. On lui propose alors d’aller tourner en Italie dans les nouveaux westerns spaghetti.


Tarantino est très fort pour proposer un cinéma d’immersion. Il recrée à merveille le Hollywood qui annonce les seventies. Et il nous fait plonger dedans la tête la première. On aperçoit Steve Mc Queen, Bruce Lee, Marvin Schwarz dans la bouillonnante usine à rêves où se font et se défont les gloires, où les célébrités sont jetables. Tarantino n’est pas dupe. Il lève un coin du voile. DiCaprio excelle en narcissique sur le retour. L’alliance avec Brad Pitt fonctionne merveilleusement. Ce dernier semble accepter d’être le sempiternel faire-valoir de son ami, et lorsque les contrats deviennent rares, il devient progressivement son homme à tout faire plutôt que sa doublure. Et on entend Rick Dalton qui peste sans cesse contre les « hippies ». Preuve s’il en est qu’il est dépassé, mais qui vise à ouvrir l’autre partie du film, la famille Manson (du nom de leur chef de secte) et ce qu’il advint un triste jour à Hollywood.

 Tarantino tricote sec. On retrouve son amour des pulps, beaucoup de séquences se réfèrent à la BD dans des pastiches savoureux. Il évoque la série B en jouant avec et nous offre une série de portraits loufoques à souhait. La jubilation des acteurs est palpable. Mention spéciale à Al Pacino qui incarne Schwarz, producteur faussement amical, faussement jovial, vrai requin. Le film serait incomplet sans des scènes gore dont il a le secret. Le final vous sort de la torpeur rétro, sans prévenir.

 Il ne nous appartient pas de dire s’il fallait convoquer Sharon Tate, situer l’action près de Cielo Drive. Il semble que l’auteur qui intitule son long métrage  Once Upon a Time … In Hollywood (il était une fois… à Hollywood) a pris la liberté, en nous ayant averti, de réparer l’histoire. Après tout, nous sommes au cinéma et le vrai et le faux ne sont qu’apparences.

Françoise Poul

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original et français : Once Upon a Time... in Hollywood

    Titre québécois : Il était une fois à Hollywood

    Réalisation et scénario : Quentin Tarantino

    Direction artistique : Barbara Ling

    Décors : Jann K. Engel et Eric Sundahl

    Costumes : Arianne Phillips

    Chorégraphie : Toni Basil

    Photographie : Robert Richardson

    Production : Quentin Tarantino, David Heyman et Shannon McIntosh

        Production associée : William Paul Clark et Daren Metropoulos

        Production déléguée : Georgia Kacandes

    Sociétés de production : Columbia Pictures, Polybona Films, Heyday Films et Visiona Romantica

    Société de distribution : Sony Pictures Releasing

    Budget : 90 millions de dollars1

    Pays d'origine : États-Unis, Royaume-Uni

    Langue originale : anglais

    Format : couleur

    Durée : 161 minutes

    Genre : comédie dramatique

    Dates de sortie : 21 mai 2019 (festival de Cannes) ; 14 août 2019 (-12 ans)

Distribution

     Leonardo DiCaprio (VF : Damien Ferrette ; VQ : David Laurin) : Rick Dalton

    Brad Pitt (VF : Jean-Pierre Michaël ; VQ : Alain Zouvi) : Cliff Booth

    Margot Robbie (VF : Diane Dassigny ; VQ : Catherine Brunet) : Sharon Tate

    Emile Hirsch (VF : Benjamin Jungers ; VQ : Louis-Philippe Berthiaume) : Jay Sebring

    Margaret Qualley (VF : Kelly Marot ; VQ : Ludivine Reding) : Pussycat

    Timothy Olyphant (VF : Anatole de Bodinat ; VQ : Patrice Dubois) : James Stacy

    Julia Butters (VF : Jaynélia Coadou) : Trudi Fraser

    Austin Butler (VF : Julien Allouf ; VQ : Xavier Dolan) : Charles « Tex » Watson

    Dakota Fanning (VF : Leslie Lipkins) : Lynette « Squeaky » Fromme

    Bruce Dern (VF : Georges Claisse) : George Spahn

    Mike Moh (VF : Adrien Solis ; VQ : Nicholas Savard L'Herbier) : Bruce Lee

    Luke Perry (VF : Lionel Tua) : Wayne Maunder

    Damian Lewis (VF : Jérémie Covillault) : Steve McQueen

    Al Pacino (VF : José Luccioni ; VQ : Marc Bellier) : Marvin Schwarz

    Kurt Russell (VF : Philippe Vincent) : Randy / le narrateur

    Zoë Bell : Janet, la femme de Randy

    Clifton Collins Jr. : Ernesto « The Mexican » Vaquero dans la série Lancer

    Raul Cardona : « Bad Guy » Delgado dans la série Lancer

    Marco Rodriguez : le barman dans la série Lancer

    Michael Madsen (VF : Jacques Frantz) : le shérif Hackett dans la série Bounty Law

    Scoot McNairy (VF : Loïc Houdré) : Bob « Business » Gilbert dans la série Bounty Law

    Martin Kove : le shérif dans la série Bounty Law

    James Remar : Ugly Owl Hoot dans la série Bounty Law

    Damon Herriman : Charles « Charlie » Manson

    Madisen Beaty (VF : Lisa Caruso) : Patricia « Katie » Krenwinkel

    Mikey Madison (VQ : Geneviève Bédard) : Susan « Sadie » Atkins

    Victoria Pedretti : Leslie « Lulu » Van Houten

    Lena Dunham : Catherine « Gypsy » Share

    Maya Hawke : Linda « Flower Child » Kasabian

    Kansas Bowling : Sandra « Blue » Good

    James Landry Hebert : Steve « Clem » Grogan

    Dallas Jay Hunter : Delilah

    Dyani Del Castillo : Pebbles

    Parker Love Bowling : Tadpole

    Sydney Sweeney : Dianne « Snake » Lake

    Josephine Valentina Clark : Catherine « Cappy » Gillies

    Ronnie Zappa : Bobby « Top Hat » Beausoleil

    Harley Quinn Smith : Froggie

    Cassidy Hice : Ella Jo « Sundance » Bailey

    Ruby Rose Skotchdopole : Butterfly

    Danielle Harris : Angel

    Rafał Zawierucha (VF : Adrien Larmande) : Roman Polanski

    Nicholas Hammond (VF : Pierre-François Pistorio ; VQ : Christian Perrault) : Sam Wanamaker

    Samantha Robinson : Abigail Folger

    Costa Ronin : Wojciech Frykowski

    Rumer Glenn Willis : Joanna Pettet

    Dreama Walker : Connie Stevens

    Rachel Ledleaf : Cass Elliot

    Rebecca Rittenhouse : Michelle Phillips

    Lorenza Izzo : Francesca Capucci

    Rebecca Gayheart (VF : Laurence Charpentier) : Billie Booth

    Spencer Garrett (VF : Xavier Fagnon) : Allen Kincade

    Brenda Vaccaro : Mary Alice Schwarz

    Omar Doom : Donnie

    Tom Hartig : Bill « Sweet William Tumbleweed » Fitsch

    David Steen : Straight Satan David

    Monica Staggs : Connie

    Lew Temple : Land Pirate Lew

    Eddie Perez : Land Pirate Eddie

    Keith Jefferson : Land Pirate Keith

    Maurice Compte : Land Pirate Mao

    Vincent Laresca : Land Pirate Vinvent

    Ramón Franco (VF : Michel Elias) : le gérant du cinéma

    Kate Berlant : l'ouvreuse du cinéma

    Clu Gulager : le propriétaire de la librairie

    Courtney Hoffman : Rebekka, la costumière

    Heba Thorisdottir : Sonya, la maquilleuse

    Perla Haney-Jardine : une dealeuse hippie

    Daniella Pick : Daphna Ben-Cobo

    Brianna Joy Chomer : une starlette

    Rage Stewart : Harvey « Humble Harve » Miller

    Toni Basil : une danseuse (caméo)

    Quentin Tarantino : le réalisateur de la pub Red Apple Cigarettes (caméo vocal)

    James Marsden : Burt Reynolds (scène coupée)

    Tim Roth : le majordome de Jay Sebring (scène coupée)

    Danny Strong : Dean Martin (scène coupée)