Cine-Region.fr
affiche Ocean's 8

Ocean's 8

___

Un film de Gary Ross ,
Avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway,

Genre : Thriller
Durée : 1h50
États-Unis

En Bref

Debbie, la sœur de Daniel Ocean, retrouve la liberté de ses mouvements cinq après son incarcération. Elle décide de monter un coup tordu et particulièrement ambitieux en dérobant l’une des plus belles pièces de Cartier, le Toussaint. Elle réunit autour d’elle une bande de nanas spécialistes, aux compétences complémentaires, pour ce coup difficile. L’équipe se compose de sa meilleure copine, prête à la suivre dans toutes les arnaques. Elles recrutent Rose Weil, une modéliste, Amita, une copiste de talent, Nine-Ball, une hackeuse accro à l’herbe douce, Constance, une pickpocket fan de montres, Tammy, une receleuse qui adore les vélos. Un bal de promo, un soupçon de séduction, une fashion victim, et à la clé, le collier de la reine. Derrière le casse se cache une autre bidouille. La question est : peut-on mélanger deux choses dans la même boîte à malice ? Pour rentrer dans la place, il leur faut une complice involontaire comme l’actrice en vogue Daphne Kluger. Elle portera les belles robes de Rose Weil de retour sur la piste. Les autres se glisseront dans l’assemblée, comme employées du Met Gala au Metropolitan Museum of Art de New York, organisant cette exposition de bijoux royaux. Petit supplément, Debbie s’arrange pour que Claude Becker, le complice à qui elle doit ses années de prison, devienne le cavalier de la star. Tout est en place pour le casse du siècle et la vengeance d’une femme, mais peut-on mêler les deux ?


Avec son scénario calibré, sans surprise, manquant de risque, Ocean’s 8 ne dépasse pas les scores honnêtes. C’est dommage à l’heure où la position des femmes dans le cinéma réclame un changement radical, de rester dans les poncifs. Une fois de plus, c’est dans la mode et les caricatures habituelles qu’elles évoluent. Les figures de voleuses mises en avant méritaient bien mieux dans un vent de changement. Ocean’s 8 rejoint les films de casses, sans surprise, avec leur lot habituel de séquences incontournables, de la préparation au coup de théâtre final. Steven Soderbergh, réalisateur de la trilogie Ocean, et George Clooney avaient annoncé leur volonté de ne pas prolonger la saga. L’idée nait de faire une version avec une équipe de filles qui n’ont pas froid aux yeux. Steven Soderbergh réussissait presque à nous faire oublier L’inconnu de Las Vegas de Lewis Milestone en 1960 avec le Rat Pack. Gary Ross, réalisateur au parcours sans faute avec, Pleasantville, Pur-sang la légende de Seabiscuit, Hunger Games, Free State Of Jones, surprenants, se contente d’une mise en scène sans surprise.

Face à certaines critiques et la mauvaise réception en Europe, surtout en France, les actrices montent au créneau. Elles estiment, comme Brie Larson pour Un raccourci dans le temps, que les mâles blancs sont incapables d’appréhender le film. Ceci n’est pas un canular, mais bien la défense de certaines actrices lors d’une interview. C’est bien dommage, car cela masque effectivement une certaine diversité au sein de la critique, souvent homogène, et choisissant parfois la facilité. Cela n’empêche pas un scénario et une mise en scène faciles, faisant d’Ocean’s 8 un film calibré pour l’été et le pur divertissement, rien de plus. La critique et le public attendaient plus qu’un jeu des apparences classique, des images et des personnages stéréotypés comme un sous Columbo sans imper. Nous souhaitions juste sortir des canevas habituels pour une tapisserie qui en jette.

Patrick Van Langhenhoven   

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    •       Titre original et français : Ocean's 8

    •       Titre québécois : Debbie Ocean 8

    •       Réalisation : Gary Ross

    •       Scénario : Olivia Milch et Gary Ross, d'après les personnages créés par George Clayton Johnson et Jack Golden Russell

    •       Costumes : Sarah Edwards

    •       Décors : Alex DiGerlando

    •       Montage : Juliette Welfling

    •       Musique : Daniel Pemberton

    •       Photographie : Eigil Bryld

    •       Production : George Clooney et Steven Soderbergh

Producteurs délégués : Bruce Berman, Susan Ekins et Michael Tadross

Coproducteur : John R. Saunders

    •       Sociétés de production : Warner Bros., Smokehouse, Village Roadshow Pictures et Larger Than Life Productions

    •       Société de distribution : Warner Bros. (États-Unis et France)

    •       Budget : 70 millions de dollars2

    •       Pays d'origine :  États-Unis

    •       Langues originales : anglais, français, allemand

    •       Format : couleur - 2.39:1 - son Dolby Atmos

    •       Genre : comédie policière, film de casse

    •       Durée : 110 minutes

    •       Dates de sortie : 13 juin 2018

Distribution

     •       Sandra Bullock (VF : Françoise Cadol) : Debbie Ocean

    •       Cate Blanchett : Lou Miller

    •       Anne Hathaway  : Daphne Kluger

    •       Mindy Kaling  : Amita

    •       Sarah Paulson (VF : Cathy Diraison) : Tammy

    •       Awkwafina : Constance

    •       Rihanna (VF : Claire Morin) : Leslie « Nine-Ball »

    •       Helena Bonham Carter (VF : Laurence Bréheret) : Rose Weil

    •       Richard Armitage : Claude Becker

    •       James Corden : John Frazier

    •       Dakota Fanning : Penelope Stern

    •       Damian Young : David Welch

    •       Shaobo Qin : Yen

    •       Elliot Gould : Reuben Tishkoff (caméo non crédité)

    •       Marlo Thomas : Rene

    •       Dana Ivey : Diana

    •       Elizabeth Ashley : Ethel

    •       Shaobo Qin : Yen

dans leur propre rôle

    •       Anna Wintour

    •       Alexander Wang

    •       Kim Kardashian

    •       Derek Blasberg

    •       Lauren Santo Domingo

    •       Zayn Malik

    •       Kendall Jenner

    •       Katie Holmes

    •       Olivia Munn

    •       Hailey Baldwin

    •       Maria Sharapova

    •       Serena Williams

    •       Zac Posen

    •       Heidi Klum

    •       Adriana Lima

    •       Gigi Hadid

    •       Lily Aldridge

    •       Common