Cine-Region.fr
affiche Numéro une

Numéro une

___

Un film de Tonie Marshall ,
Avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Richard Berry,

Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h50
France

En Bref

Emmanuelle Blachey, grande patronne, est reconnue comme une femme performante et tenace. Dans les arcanes du monde de l’entreprise, elle tient une place de choix et ses qualités lui permettent d’espérer un poste plus important. Dans cet univers de patrons machos, elle pourrait bien devenir la première femme responsable d’un grand groupe du Cac 40. Il suffit qu’elle accepte de se lancer dans la bataille qui ne manquera pas d’être âpre et rude. Les prétendants au trône surveillent les élus à ce point clé et stratégique. Pour l’instant, personne n’imagine une femme à la table des rois. Jean Baumel avec son poulain fait figure de vainqueur. Retors, manipulateur, maitre des méandres d’un univers sans pitié, il ne laisse aucun espoir à ceux qui imagineraient se hisser à la place. Emmanuelle fait figure d’outsider et ses chances, aux yeux du mâle, ressemblent à une portion du pauvre. Portée par une association de femmes décidées et sa présidente Adrienne Postel-Devaux, elle pourrait bien rejoindre la course avec de sérieuses chances de faire vaciller l’édifice où l’homme règne en maître.

Toutes ces dames et demoiselles sentent que le vent du changement approche et pourrait bien balayer les vieux principes. La ligne d’horizon se précise de plus en plus et la victoire semble à portée de main. Emmanuelle, malgré les obstacles, relève le défi et se lance dans la course. Elle ignore que la lutte est bien plus cruelle qu’elle ne le pense. Dans cet univers implacable, tous les coups sont permis et le mâle ne fait aucun cadeau à sa proie. Il est prêt à exhumer de son passé les moindres faux pas pour lui ravir le trône. Ces dames le savent bien et possèdent plus d’un tour dans leur sac. C’est l’heure de l’ultime bataille où les mots immoraux laisseront des traces profondes. C’est l’heure des trahisons, des mensonges, des basses infamies et des masques qui tombent. C’est peut-être l’heure du changement pour un souffle nouveau, la victoire annonçant des aubes aux couleurs de l’espérance.


Tonie Marshall est la seule réalisatrice ayant obtenu un César. Elle délaisse le film choral pour l’univers plus sombre des grandes entreprises. Elle nous entraine avec son héroïne dans le monde implacable des grands patrons qui font bouger l’économie. C’est à la fois un regard sur le machisme régnant dans cette meute de loups du CAC 40 et la difficulté d’être une femme dirigeante. Les personnages se rapprochent de la tragédie shakespearienne et des premiers Médicis avec leurs trahisons, et leurs coups bas. Emmanuelle Devos entame une route où le talent et ses qualités féminines ne suffisent pas. Elle hésite à se jeter dans l’arène.

Elle sait que ses adversaires ne lui offriront aucun cadeau. Numéro Une aborde la discrimination des femmes sous le prisme de l’entreprise et nous questionne par là-même sur leur vocation dans la société. L’image archaïque des mères au foyer d’autrefois n’est peut-être pas si loin et peut être encore bien présente. Emmanuelle Blachey est un personnage fort. Elle a su trouver sa fonction en restant digne et en évitant les coups bas. Elle rejoint un groupe de femmes d’affaires féministes bien décidées à la hisser au sommet. Elle serait la première femme à la tête d’un groupe du CAC 40. Derrière les grandes figures industrielles, souvent apparaissent des hommes aux idées archaïques sur certains sujets. Les ténors de la finance ne laissent place à aucun sentiment, capables de tout pour préserver leur pouvoir. Il s’agit bien de ce dernier, conserver une société patronale où l’homme reste le maître.

Pouvoir, argent et sexe deviennent les mots clefs de cet univers où la femme bouscule les valeurs pour en apporter de nouvelles. Ils acceptent difficilement ce vent qui souffle, suite à mai 68 et le nouveau discours sur la place de nos mères, de nos sœurs, dans la marche du monde. C’est cette idée d’égalité des sexes qui a encore beaucoup de chemin à faire dans l’esprit de nos ainés. En seconde lecture, nous pouvons observer une nouvelle façon de gouverner le monde. Le temps des requins et carnassiers aux dents longues semble sur le début d’une fin annoncée. Tonie Marshall élabore une mise en scène complexe sur les rouages sombres du pouvoir conduisant à la petite mort. Deux figures dans cet enjeu de taille s’opposent, Emmanuelle Blachey penche pour le savoir-faire et les qualités de l’individu. Jean Baumel, plus proche des princes de Florence, préfère imposer sa vision du monde par la force. Autour gravite d’autres figures de la tragédie humaine, Benjamin Biolay, l’âme grise, jeune arriviste aux dents longues. Dans ce jeu complexe, Tonie Marshall nous accompagne sans brouiller les cartes en clarifiant ce panier de crabes. C’est une nouvelle manière de nous rappeler, à travers cette lutte du pouvoir, qu’il reste encore un long chemin avant l’avènement du meilleur des mondes rêvé dans les années soixante-dix.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    •       Titre original français : Numéro une

    •       Réalisation : Tonie Marshall

    •       Scénario : Tonie Marshall, Raphaëlle Bacqué, Marion Doussot

    •       Photographie : Julien Roux

    •       Montage : Marie-Pierre Frappier

    •       Musique : Fabien Kourtzer, Mike Kourtzer

    •       Producteur : Suzanne Colin

    •       Pays d'origine : France

    •       Langue originale : français

    •       Format : couleur

    •       Genre : Comédie Dramatique

    •       Durée : 1h50

    •       Dates de sortie : 11 octobre 20171

Distribution

    •       Emmanuelle Devos : Emmanuelle Blachey

    •       Suzanne Clément : Véra Jacob

    •       Richard Berry : Jean Beaumel

    •       Sami Frey : Henri Blachey

    •       Benjamin Biolay : Marc Ronsin

    •       Francine Bergé : Adrienne Postel-Devaux

    •       Bernard Verley : Jean Archambault

    •       Avy Marciano : Yves Lafferière

    •       Lucie Borleteau : Laure Marty

    •       Hyam Zaytoun : Sonia

    •       Jérôme Deschamps : PDG de THEORES

    •       Patrick Ligardes : n°2 de THEORES

    •       Olivier Claverie : Secrétaire général de l'Elysée

    •       Anne Azoulay

    •       Loulou Hanssen

    •       Isaline Ponroy

    •       Antoine Levannier

    •       Georges Kiejman

    •       John Sehil : Un petit fils d'Adrienne Postel-Devaux