Cine-Region.fr
affiche Les Tuche 3

Les Tuche 3

___

Un film de Olivier Baroux ,
Avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau,

Genre : Comédie
Durée : 1h32
France

En Bref

De retour de leur voyage en Amérique, les Tuche reprennent leurs bonnes habitudes : des frites, des frites ! Devenu maire de Bouzolles, Jeff s’apprête en grande pompe, fanfare à l’appui, à célébrer l’arrêt du TGV en gare de Bouzolles. Ça, pour passer, il file, le train à grande vitesse, dans une tornade infernale qui laisse sans voix nos Bouzollais ! Dépité mais combatif, Jeff aura sa revanche en se présentant aux élections présidentielles. Il n’espère pas occuper le fauteuil du président pour qui il a voté, soit dit en passant. Comme le TGV, il souhaite juste attirer l’attention sur ces petits villages oubliés de la France profonde. Il espère juste que le TGV s’arrête à Bouzolles.

C’est ainsi qu’il s’élance dans sa camionnette, à défaut d’un bus, comme certains sur les routes de France. « Pas avant d’avoir tondu la pelouse », lui dit Cathy. Il prend comme slogan « Une gare TGV dans chaque village du pays ». Il ignore que sa campagne de pot terre contre le pot de fer prend vite une tournure sympathique. La sincérité et la naïveté des Tuche se transforment rapidement en une arme qui risque de faire mouche. Crédité de sept pour cent, il pourrait bien être le chien dans un jeu de quilles. C’est par un concours de circonstances, pas mal de chance et surtout des casseroles qui ressurgissent sur les candidats, que notre brave homme se retrouve en lice pour le second tour. C’est armé de ses deux armes, mamelles des Tuche à défaut d’être celles de la France, sincérité et naïveté, qu’il triomphe du candidat en place. Le sort de la France est désormais aux mains de Jeff Tuche et c’est une partie de délire qui nous attend !


Les Tuche sont devenu une institution dans le paysage du cinéma français. Avec cette famille ordinaire de la France profonde, Olivier Baroux « tuche » juste. Nous aimons leur sincérité et leur naïveté qui les entrainent souvent, après quelques délires, vers le pragmatisme. Dans la première partie, c’est la condition des petits villages oubliés que souligne dans sa caricature le film. La capitale coupée de sa base oublie de se soucier des milliers de Tuche de la France ordinaire. Une première partie où la famille, toujours solidaire, embarque dans une camionnette pour une campagne délirante. Olivier Baroux et ses Tuche s’amusent de la distribution de tracts, de la rencontre avec le pays, des illusions et désillusions d’une campagne électorale.

L’incontournable débat d’entre deux tours devient un moment cocasse où s’affrontent cette nation des petites gens et celles de ceux qui pensent l’avoir comprise, manipulée. Jean Paul Rouve endosse de nouveau le costume du personnage avec facilité, poussant plus loin celui de la comédie française paillarde et trash. « Tout est écrit », nous dit le comédien, mais nous soupçonnons parfois des débordements « truchiens » que le réalisateur conserve. Le débat, sous son aspect grand guignolesque, cache un regard sur cette différence soulignée plus haut. La suite, c’est Jeff à l’Élysée avec toute sa petite famille dans un délire des plus salvateurs. Le décalage est manifeste, avec celle-ci qui s’inquiète du coût de la facture d’électricité, conserve ses habitudes provinciales.

Elle renoue avec ses ainés, du paysan bon enfant de Bourvil au petit français moyen De Funès, en passant par Fernandel et la gouaille du sud revisitée à la sauce ch’nord ! Isabelle Nanty campe une Première Dame surprenante, plus mère de la patrie que Première Dame bling-bling. Cela nous régale de scènes cocasses, comme le linge pendu dans les jardins de l’Élysée ou l’interruption d’un conseil des ministres avant lessive. C’est en restant eux-mêmes qu’ils redonnent un coup de fouet au pays. Derrière la caricature, le regard critique et moqueur, se cache certaines vérités. Vous le savez, toute vérité n’est pas bonne à dire, un peu de bon sens ne fait de mal à personne, et aux grands maux les petits remèdes. Aux prochaines élections, votons Jeff Tuche…

  Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    •       Titre : Les Tuche 3

    •       Réalisation : Olivier Baroux

    •       Production : Pathé

    •       Scénario : Olivier Baroux, Jean-Paul Rouve, Nessim Chikhaoui, Julien Hervé, Philippe Michelen

    •       Producteur : Richard Grandpierre

    •       Photographie : Christian Abomnes

    •       Costume : Sandra Gutierrez

    •       Casting : Michael Laguens

    •       Musique : Madone Charpail

    •       Mixage : Jean-Paul Hurier

    •       Montage : Flora Volpelière

    •       Compositeur : Martin Rappeneau

    •       Décors : Louis Duru

    •       Maquillage : Frédéric Balmer

    •       Scripte : Véronique Garbarini

    •       Coproducteur : Ardavan Safaee

    •       Producteur exécutif: Frédéric Doniguian

    •       Attachée de presse : Laurent Renard et Elsa Grandpierre

    •       Société de production : Pathé, Eskwad, 

    •       Co production : TF1 Films Production, Jouror Films et Gialla productions

    •       Distribution  : Pathé

    •       Exportation / Vente internationale : Pathé Distribution

    •       Genre : Comédie

    •       Budget : 10 M euros

    •       Pays d'origine :  France

    •       Durée : 95 minutes

    •       Date de sortie : 31 janvier 2018 (France)

Distribution

    •       Jean-Paul Rouve : Jeff Tuche, président de la République.

    •       Isabelle Nanty : Cathy Tuche, épouse de Jeff Tuche, Première     dame de France.

    •       Claire Nadeau : Mamie Suze, mère de Jeff.

    •       Sarah Stern : Stéphanie Tuche, fille de Cathy et Jeff

    •       Pierre Lottin : Wilfried Tuche, fils de Cathy et Jeff.

    •       Théo Fernandez : Donald Tuche, fils de Cathy et Jeff

    •       Nicolas Maury : Barna Bé

    •       Olivier Baroux : Monnier

    •       Scali Delpeyrat : Bichon

    •       Ralph Amoussou : Georges Diouf

    •       Philippe Magnan : L'ex président de la République (battu par Jeff Tuche)

    •       Stéphan Wojtowicz : Le psy

    •       Roland Marchisio : le Ministre de l'Éducation Nationale

    •       François Bureloup : Angela Merkel

    •       Philippe Vieux : Jacky Clic-Clac

    •       Jean-Luc Porraz :

    •       Marc Duret : Laurent Dupuis

    •       Eric Kara : Nestor

    •       Fabien Ara : Fredéric Joncquart

    •       Lou Gala : Vanessa

    •       Christian de la Cortina : Juan

    •       Mathilde Ripley : Nathalie

    •       Julie Ruchet :

    •       Geoffroy De La Taille : Le ministre

    •       Caroline Fostinelli : Infirmière Nestor

    •       Alexia Séféroglou :

    •       Clément Vieu : Client supermarché

    •       John Sehil : Un jardinier de l'Élysée

    •       Jemma Franses : Une mannequin

    •       Lionel Cecilio : Présentateur Cnews

    •       Jean-Pierre Pernaut : Lui-même