Cine-Region.fr
affiche Jusqu’ici tout va bien

Jusqu’ici tout va bien

___

Un film de Mohamed Hamidi ,
Avec Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani,

Genre : Comédie
Durée : 1h30
France

En Bref

Fred domicilie son entreprise Happy Few à La Courneuve pour toucher les aides de l’Etat. Suite à un contrôle fiscal, il s’expatrie pour de bon. La Courneuve, c’est un autre monde pour les Parisiens, un peu comme le t’chnord pour les sudistes. Là-bas, des cailleras te dépouillent à chaque coin de rue. Tu arrives en Gucci et tu repars à poil. C’est un peu l’image que retient son équipe, obligée de s’exiler. C’est la dernière roue de secours, le fond de la brousse pour ces Parisiens. « Jusqu’ici tout va bien, l’important c’est la chute » nous dit le dicton. Ils peuvent compter sur l’aide de Samy, un jeune du cru, prêt à leur apprendre les ficelles pour survivre en banlieue. Il faut même embaucher des locaux pour palper les biftons de l’Etat et sortir la tête de l’eau. Fred n’est pas au bout de ses peines. Il devra trouver sa route entre une séparation, un fils difficile, une bande de marmots roublards et les caïds du coin. Il va falloir se faire à la nouvelle vie, entre images clichés et caricatures. La vérité s’avère tout autre. À la fin, cette banlieue du bout du monde pourrait bien les changer et tout arranger.


Mohamed Hamidi depuis Né quelque part, et La vache confirme son univers avec Jusqu’ici tout va bien. À travers la comédie sociale à l’italienne, il aborde la difficulté de vivre ensemble et les clichés liés à l’immigration. Il construit tout un univers de personnages marginaux au grand cœur emportés par leurs sentiments. En arrière-fond, nous retrouvons l’amour du pays avec un paysan algérien au salon de l’agriculture, un jeune homme de retour au bled. À chaque fois il s’amuse des idées reçues. Avec jusqu’ici tout va bien, nous n’échappons pas aux codes du genre, un père, une entreprise au bord du gouffre, la petite blonde, le pierrot lunaire Samy, l’écologie, les caïds, la banlieue. Mohamed Hamidi laisse parler le cœur de ses personnages et ils en deviennent attachants. C’est par leur maladresse, petits clowns de la vie, et leur volonté de bien faire qu’il les rend différents.

C’est la confrontation de deux mondes, celui des Parisiens bobos écolos, petite blonde au look de top modèle, sans oublier celle qui a fui et les habitants de la Courneuve. Il ne force jamais le trait, évite la caricature dans un ton particulier. C’est la rencontre et le partage de nos différences qui transforment les uns et les autres. Tout ramène à l’essentiel de la vie, aimer chacun comme il est. À l’inverse d’autres films sur la banlieue, il ne sombre pas dans le misérabilisme ou l’opportunisme. Même dans des scènes cousues de fil blanc, il arrive à être parfois politiquement incorrect, à détourner le cliché à son avantage, ce qui est plutôt malin. Quelques séquences sont de bonnes trouvailles, comme le cours de marketing pour vendre l’herbe à rigoler. Il laisse une part importante aux acteurs.

Gilles Lellouche est parfait, entre cabotinage et retenue. C’est l’occasion pour Malik Bentalha de confirmer sa place d’acteur montant. Sabrina Ouazani est excellente et mériterait que l’on lui propose plus de rôles à sa mesure. C’est une de nos jeunes actrices à découvrir, capable d’un répertoire beaucoup plus large. Le cinéma français devrait parfois sortir des sentiers de la caricature. Au final, nous sommes tous pareils face aux ennuis de la vie, que l’on soit de banlieue ou d’ailleurs. C’est la même galère qui nous conduit à rêver à d’autres choses.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original : Jusqu'ici tout va bien

    Réalisation : Mohamed Hamidi

    Scénario : Khaled Amara, Mohamed Hamidi et Michaël Souhaité

    Décors : Arnaud Roth

    Costumes : Hadjira Ben-Rahou

    Photographie : Laurent Dailland

    Son : Pierre Excoffier, Édouard Morin et Daniel Sobrino

    Montage : Marion Monnier

    Musique : Ibrahim Maalouf

    Production : Nicolas Duval Adassovsky et Jamel Debbouze

    Sociétés de production : ADNP et KissFilms ; 14e Art Prod, Ten Films, TF1 Studio et TF1 Films Production (coproductions) ; La Compagnie Cinématographique et Panache Productions (coproductions étrangères)

    Société de distribution : Mars Distribution (France) ; Les Films Opale (Québec), Pathé Films AG (Suisse romande)

    Pays d'origine : France

    Langue originale : français

    Format : couleur

    Genre : comédie

    Durée : 90 minutes

    Dates de sortie : 27 février 2019

Distribution

     Gilles Lellouche : Fred Bartel

    Malik Bentalha : Samy

    Sabrina Ouazani : Leïla

    Camille Lou : Élodie

    Hugo Becker : Mike

    Anne-Élisabeth Blateau : Sidonie

    Loïc Legendre : Gillou

    Karim Belkhadra : Bibiche

    Annabelle Lengronne : Mariama

    Jeanne Bournaud : Nathalie

    Harmandeep Palminder : Ari

    Matheo Capelli : le lieutenant Costa

    Grégoire Paturel : Arthur

    Nassim Si Ahmed : Sadek

    Philippe Uchan