Cine-Region.fr
affiche Ceux qui travaillent

Ceux qui travaillent

___

Un film de Antoine Russbach,
Avec Olivier Gourmet, Adèle Bochatay, Louka Minnella,

Genre : Drame psychologique
Durée : 1h42
Belgique

En Bref

 Chargé de logistique dans une entreprise de fret maritime, Frank vit une vie aisée de cadre, toute dédiée à son travail. Un jour, il reçoit un coup de fil. Un clandestin s’est glissé dans un cargo et il est malade, peut-être porteur d’un virus mortel. Que doit-on faire ? Frank prend une décision terrible. C’est le début d’une descente aux enfers.


Les films dossiers de critique sociale ont le vent en poupe ces temps-ci, pour rester dans l’univers maritime ! Ce qui distingue celui-ci, c’est que le réalisateur se refuse à dresser un portrait manichéen. Les bons du côté de la rectitude morale, les corrompus de l’autre. Le drame arrive très tôt dans le film. Or nulle part on ne voit de trace de culpabilité. Frank a agi pense-t-il pour le bien de l’entreprise et ne comprend pas qu’on le sanctionne pour cela. Dans son milieu professionnel, le seul qui vient lui tendre la main est un homme qui voudrait banaliser le geste de Frank et l’ériger en mode de gestion.

La force du film est de ne pas se situer sur une logique humaniste avec une analyse psychologique. Au contraire, la narration quasi factuelle et le personnage taiseux d’Olivier Gourmet, bête de travail, incapable de communiquer, arc-bouté sur son travail comme un bœuf tire une charrue, mettent en lumière un système dans lequel la technocratie est le masque du cynisme. C’est implacable.

Reste alors le refuge du foyer. Mais l’épouse, dans le camp des vivants, elle, repousse Frank dans sa solitude et son impuissance. Ses enfants, habitués au confort et aux écrans, ne comprennent pas ses discours obstinés sur les bienfaits et l’importance du travail.

Les séquences concernant le bilan de compétences apportent une lumière plus fine, moins brute, sur la situation. Et jusqu’au bout, on se demandera l’issue de ce drame moderne.

Faire un suspense d’une fiction sociale, faire une histoire et non un tract avec un tel sujet, c’est enrichir le dossier. Il fallait quelqu’un de la trempe d’Olivier Gourmet pour porter un tel film. C’est l’autre visage de la décomposition du travail que montre Antoine Russbach, qui ne remet en aucun cas en cause le travail de Stéphane Brizé ou de Laurent Cantet. Nous avons maintenant un panorama complet comme seul le cinéma peut en fournir.


Françoise Poul

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre : Ceux qui travaillent

    Réalisation : Antoine Russbach

    Scénario : Antoine Russbach et Emmanuel Marre

    Photographie : Denis Jutzeler

    Pays d'origine : Belgique - Suisse

    Genre : drame

    Date de sortie : 2018

Distribution

    Olivier Gourmet : Frank

    Adèle Bochatay : Mathilde

    Delphine Bibet : Nadine

    Pauline Schneider : Hilde

    Sabine Timoteo : Valentine

    Michel Voïta : Jérémy