Cine-Region.fr
affiche Adoration

Adoration

___

Un film de Fabrice Du Welz ,
Avec Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoît Poelvoorde,

Genre : Drame psychologique
Durée : 1h38
Belgique

En Bref

Paul est un jeune garçon renfermé recueillant les âmes des animaux blessés dans la forêt de l’institution où sa mère travaille. Elle s’occupe des fous de cet asile particulier. Paul erre de longues journées en solitaire dans la nature. L’innocence marque encore son cœur pur que le monde extérieur n’a pas contaminé. Il croise la route d’une étrange adolescente, Princesse, emprisonnée dans un château de fous. Elle clame son innocence, toujours saine d’esprit, prisonnière pour sa fortune. Paul tombe sous le charme de la fille en rouge. Elle lui demande son aide pour la délivrer des sorcières du palais. La mère du jeune garçon a beau le mettre en garde, l’amour a déjà planté sa flèche. Il n’en faut pas plus pour tenter de guérir l’âme ensorcelée d’une princesse. Paul et Gloria s’enfuient vers un lieu non défini où leur amour pourra s’épanouir. C’est une longue errance au cœur des bois, des champs et le long d’une rivière. C’est peut-être le passage entre l’autre monde et celui des vivants. Ils finiront leur course au pays d’un homme étrange, pour une virée peu ordinaire. Nul ne sait comment s’achève cette histoire, conte ou vérité de la vie.


Adoration clôt une trilogie ardennaise entamée avec Calvaire et Alléluia avec pour thématique l’embrasement amoureux. Adoration et sa symbolique visuelle prennent la forme d’un conte pour traiter de l’innocence et du pouvoir de l’amour. Un jeune garçon à l’âme pure tombe amoureux d’une jeune fille étrange. Le film pose d’emblée la question de la frontière entre la folie et l’amour. Le personnage de Paul apparaît au début comme un prince soucieux de sauver la veuve et l’orphelin. Il recueille les oiseaux tombés du nid pour les soigner. Il ne lui en faut pas plus pour vouloir sauver un autre oiseau en rouge. C’est au centre de la nature qu’il trouve son éveil et sa raison d’être. Son univers se trouve bousculé par l’arrivée d’une jeune fille en rouge, couleur symbolique de la passion par excellence.

C’est aussi celle du sang, de la colère, de la sexualité, de la révolution, de la folie et de la vie. Fabrice du Welz lui oppose une couleur secondaire, le vert, celle de la nature, l’espérance, la chance, la stabilité, la concentration. Nous trouvons aussi le bleu de la rivière, symbole du ciel, du rêve, de la sagesse, la sérénité, la vérité, la loyauté. Parfois, la brume couvre certains paysages pour nous montrer que la frontière entre le réel, le rêve et l’imaginaire est faible. C’est dans le maelström de tous ces symboles, avec le mensonge et la vérité pour compagnons, que l’histoire trouve sa force et développe son récit. Nous ne saurons jamais sur quel territoire nous sommes, celui du conte de notre enfance ou celui d’une réalité plus manipulatrice.

C’est pourquoi ce voyage amoureux perturbe parfois le spectateur. Nous ignorons si Gloria est habitée par la folie, la raison ou le conte. Il en est de même des personnages croisés, plus particulièrement celui de Benoît Poelvoorde. Il représente peut-être Paul vieillissant avec son histoire personnelle. Il offre à l’acteur un rôle remarquable, impressionnant, dans une palette plus sombre. Il vous faudra construire votre propre vérité en devinant ce qui appartient à l’imaginaire et à la réalité. La frontière se situe toujours sur un fil très fin que nous franchissons parfois. Pour ma part, je serais tenté d’y voir un conte moderne.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original : Adoration

    Réalisation : Fabrice Du Welz

    Scénario : Fabrice Du Welz, Vincent Tavier et Romain Protat

    Décors : Emmanuel de Meulemeester

    Costumes : Christophe Pidre et Florence Scholtes

    Montage : Anne-Laure Guégan

    Musique : Vincent Cahay

    Photographie : Manuel Dacosse

    Son : Frédéric Meert

    Production : Vincent Tavier, Manuel Chiche et Violaine Barbaroux

    Sociétés de production : Panique, The Jokers films et Savage Film

    Sociétés de distribution : Les Bookmakers / The Jokers / Memento Films

    Pays d’origine : Belgique, Drapeau de la France France

    Langue originale : Français

    Lieu de tournage : Froyennes, château de Beauregard, Fagne wallonne, Ardenne

    Budget : 2 millions d'euros

    Genre : Thriller, drame

    Durée : 98 minutes

    Dates de sortie : 22 janvier 2020

Distribution

     Thomas Gioria : Paul

    Fantine Harduin : Gloria

    Benoît Poelvoorde : Hinkel

    Laurent Lucas : le père de Gloria

    Gwendolyn Gourvenec : Docteur Loisel

    Jean-Luc Couchard

    Renaud Rutten

    Béatrice Dalle

    Anaël Snoek : Simone

    Charlotte Vandermeersch

    Peter Van Den Begin

    Pierre Nisse

    Martha Canga Antonio

Sélections

    Festival international du film de Locarno 2019 : sélection Hors compétition en section Piazza Grande

    L'Étrange Festival 2019 : sélection en section Mondovision

    Festival du film de Hambourg 2019 : sélection en section Voilà!

    Festival européen du film fantastique de Strasbourg 2019 : sélection Hors compétition en section Séances spéciales

    Festival international du film francophone de Namur 2019 : sélection en compétition officielle longs métrages

    Festival international du film indépendant de Bordeaux 2019 : sélection internationale, hors compétition

    Austin Fantastic Fest 2019 : sélection Fantastic Features

Distinctions

Festival international du film francophone de Namur 2019 : Bayard d’Or de la meilleure interprétation pour Fantine Harduin et Thomas Gioria

Festival international du film de Catalogne 2019 : Prix spécial du jury, prix de la meilleure photographie et Mention spéciale pour Thomas Gioria et Fantine Harduin