Cine-Region.fr
affiche Invisible Man

Invisible Man

___

Un film de Leigh Whannell,
Avec Elisabeth Moss, Oliver Jackson-Cohen, Harriet Dyer ,

Genre : Horreur
Durée : 2h04
États-Unis

En Bref

Cécilia pensait que la vie était belle, petit bonheur tranquille auprès de ce scientifique réputé. Très vite, les beaux jours deviennent plus sombres et la vie rêvée des anges vole en éclats. Chaque jour, l’emprise du démon se fait sentir, la violence et la tyrannie remplacent les mots d’amour et les gestes de tendresse. Un soir de trop, elle prend ses affaires et se réfugie chez sa sœur et son ami flic. Elle pense que l’enfer est derrière elle, qu’un nouveau départ est possible. La tempête qui approche cesse, l’homme se suicide et ironie du sort, il lui lègue son immense fortune. Et si ce n’était que l’œil du cyclone, la paix avant l’ouragan ? Elle se trompe. Dans l’ombre plane une menace indicible. Elle le sent, invisible mais tenace, aux tourments qu’il lui fait subir. Il la harcèle de nouveau, fantôme, démon ? Elle crie son désarroi mais personne ne peut imaginer qu’un homme invisible existe. Elle vacille, doute. On la croit folle. Et si elle avait raison, si la vérité était bien ce cauchemar de l’ombre ?


Leigh Whannell s’inspire du roman d’Herbert George Wells L’homme invisible paru en 1897. L’auteur racontait la dérive d’un scientifique que son invention transformait en Mister Hyde. Leigh Whannell, en changeant la trame de l’histoire pour l’adapter à notre époque, ne s’éloigne pas forcément du fond de l’œuvre. H.G Wells, souvent considéré comme le père de la science-fiction moderne avec Jules Verne, écrivait aussi des satires sociales, des essais de prospective et des réflexions politiques et sociales. Invisible Man ne lui aurait pas déplu. Ce récit en forme de thriller de science-fiction cache une métaphore sur le harcèlement et la violence faite aux femmes. Cet ennemi sournois se glisse à la place du bonheur et brise l’idéal familial. Il est difficile à percer, à prouver. Le poids de la tyrannie étouffe souvent la victime sous un carcan de peur et de menaces. Invisible, niché dans l’ombre de la société, il profitait d’une société patriarcale pour assouvir sa folie.

Aujourd’hui il explose et dans la foulée de Me Too, voilà une bonne chose que de mettre en avant ce fléau. Ainsi, derrière la structure de suspense, de mystère, le discours aborde cette violence sans nom. Tout le film prend un autre aspect beaucoup plus intéressant qu’une simple historiette de science-fiction. Il nous rappelle Paranoïa de Steven Soderbergh. Nous retrouvons la même atmosphère pesante et la même volonté de ne plus être victime. Élisabeth Moss, après la série La Servante écarlate montre toute la palette de son talent dans un rôle difficile. Nous suivons l’escalade, cette peur grandissante et qui peut conduire à la folie. À la fin, elle triomphe de cet homme sournois et fait éclater la vérité. Les temps changent et l’heure des comptes est peut-être venue, celle de ne plus considérer cette violence comme invisible mais bien comme un drame important de notre société. Invisible Man conjugue à la fois un bon thriller avec ses rebondissements et morts incontournables et un vrai discours en seconde lecture.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original : The Invisible Man

    Titre français : Invisible Man

    Titre québécois : L'homme invisible

    Réalisation : Leigh Whannell

    Scénario : Leigh Whannell, d'après le roman L'Homme invisible d'H.G. Wells

    Montage : Andy Canny

    Musique : Benjamin Wallfisch

    Photographie : Stefan Duscio

    Production : Jason Blum et Kylie du Fresne

    Sociétés de production : Blumhouse Productions, Goalpost Pictures et Nervous Tick

    Société de distribution : Universal Pictures (France, Etats-Unis)

    Pays d'origine :États-Unis,Australie

    Langue originale : anglais

    Format : couleur

    Genre : science-fiction horrifique, thriller

    Durée : 124 minutes

    Dates de sortie : 26 février 2020       

    Interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution

     Elisabeth Moss (VF : Anne Dolan ; VQ : Mélanie Laberge) : Cecilia Kass

    Aldis Hodge (VF : Namakan Koné ; VQ : Martin Desgagné) : James Lanier

    Storm Reid (VF : Garance Pauwels ; VQ : Frédérike Ambroise-Laplante) : Sydney Lanier

    Harriet Dyer (VF : Sarah Barzyk ; VQ : Stéfanie Dolan) : Emily Kass

    Michael Dorman (VF : Gilduin Tissier ; VQ : Alexandre Fortin): Tom Griffin

    Oliver Jackson-Cohen (VF : Marc Arnaud ; VQ : Adrien Bletton) : Adrian Griffin

    Benedict Hardie : Marc

    Amali Golden : Annie

    Sam Smith : détective Reckley